Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit, le festival se trouve du côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2018 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2018", sur la droite, qui est maintenue à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont, sous réserve, 14h30 - 18h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h30 - 17h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue.

lundi 20 janvier 2014

Nicolas Pothier


Sa bio :

Nicolas Pothier est né le 14 avril 1968 à Poitiers. Après avoir travaillé dix ans dans le jeu vidéo en tant que directeur artistique, il se lance dans l'écriture de scénarios de bandes dessinées en 2002. Avec Yannick Corboz, il signe son premier album, le BD Ciné consacré à Woody Allen, ainsi que diverses histoires courtes publiées dans les magazines BoDoï et Métal Hurlant et réunies dans un recueil, Voies Off, aux éditions Treize Etrange. C'est chez le même éditeur qu'il crée en 2005 la série Ratafia en collaboration avec Frédérik Salsedo (BD Jazz Art Tatum et James Brown). Parallèlement à la bande dessinée, il continue d'écrire pour le jeu vidéo et pour le magazine BoDoï. 
Il prépare actuellement trois autres albums pour la collection BD Music.


Quelques ouvrages :

La série "Ratafia" (avec Salsedo)


Aventure déjantée, situations improbables, jeux de mots capilotractés… Le scénaristeNicolas Pothier avait fait feu de tout bois pour nous faire marrer avec ses pirates loufoques dans les quatre premiers tomes de la série Ratafia. Difficile dès lors de faire mieux dans un cinquième tome conçu comme un récit complet envoyant ces flibustiers d’eau douce au Japon. Difficile mais pas impossible. Dessinée et mise en couleurs avec talents par les frangins Salsedo, cette nouvelle histoire est une complète réussite. Avec des dialogues toujours aussi tordants, les auteurs jouent à merveille avec les codes locaux et réinventent la création du manga, du grand art.






Junk (avec Brüno)

Quand la bande des Jersey Cowpunchers s’est séparée il y a quinze ans pour se ranger, les six membres du groupe pensaient ne jamais se revoir. C’était sans compter sur leur leader Hank Williams qui reforme l’équipe pour un dernier baroud d’honneur : une étrange chasse au trésor dans les montagnes désertiques et enneigées. Passé le moment des retrouvailles, les vieux bandits se voient vite confrontés à leur souvenirs et tentent de revivre un passé depuis longtemps disparu, sans savoir que Hank a organisé ce voyage dans un seul but : régler ses comptes avec celui qui, il y a longtemps, a trahi tous les autres…


Cactus (avec Johann Pilet)

En vert et contre tous ! Dans la ville de Santa Pé, un gang de bandits masqués, les Pasamontas, terrorise les habitants et brûle régulièrement les bâtiments publics. Le gouverneur de la ville, Don Cordoba, profite du climat de peur pour asseoir son pouvoir et augmenter les impôts de la population déjà bien pauvre. Pour contrer ces ennemis sournois, un métis rusé et nonchalant décide d'agir secrètement. Le jour, il se fait passer pour le domestique du vieux Diogène, le nouveau blanchisseur ivrogne, et la nuit, il devient Caktus, le héros masqué aux cent couteaux tout de vert vêtu !




Walhala (avec Lechuga)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire