Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit mais uniquement côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2017 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2017", sur la droite, qui est maintenu à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont 14h30 - 19h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h00 - 16h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue

mardi 10 janvier 2017

Jérôme Lereculey

Son blog :
http://jeromelereculey.blogspot.fr/

Sa bio :
Jérôme Lereculey est né le 12 janvier 1970 à Saint Malo. Il reste breton puisqu'il réside aujourd'hui à Cancale. Après son Bac, il suit des études scientifiques, et intègre une école d'ingénieur textile. Parallèlement, il suit pendant huit ans les cours périscolaires de l'école des Beaux-Arts de Rennes. Puis, pendant un an, il prend des cours du soir de nu à Mulhouse.
Sa période d'apprentissage de la bande dessinée s'affirme à travers l'association, Atchoum, qu'il crée avec Fagès, Le Saëc et Duval, à Rennes. Il progresse grâce à Plessix, Rollin et Pellerin qui lui apprennent à maîtriser l'art de la BD.
Lereculey a obtenu le prix Ballon Rouge, prix du meilleur dessinateur, à Saint-Malo pour un polar sorti de l'imagination débridée de David Chauvel : Nuit Noire. Puis, ils se retrouvent revisitant les mythes gallois pour une adaptation en bande dessinée de la vie du roi Arthur. Interprétation du mythe païen, cette série retrace l'histoire de la Bretagne avant son appropriation par les moines chrétiens. Jérôme Lereculey renoue là avec le récit légendaire, un genre qu'il affectionne particulièrement et son style révèle, une fois de plus, ses immenses qualités graphiques !

Sa dernière série :
Wollodrïn par David Chauvel et Jérôme Lereculey chez Delcourt. 8 tomes parus.

Synopsis :
Condamnés à mort, les prisonniers de la cellule XXVII se voient proposer par un riche commanditaire un marché qui ne se refuse pas. La liberté assortie d'une forte prime s'ils acceptent de partir sur-le-champ pour une mission particulièrement risquée : infiltrer le territoire des orcs, entrés depuis peu en guerre, et retrouver une jeune et richissime héritière portée disparue...

mercredi 30 mars 2016

Frédéric Blier

Son site :
http://fredblier.blogspot.com

Sa bio :
Né à Lyon. En témoigne ses différents professeurs de mathématiques, tout jeune déjà, Frédéric développait son goût pour l'évasion spirituelle en transformant les agendas des copains en livres d'illustration ! Après avoir obtenu un diplôme de dessinateur maquettiste , il entre à l'école Émile Cohl pour suivre les cours de bandes-dessinées dispensés par Christian Lax ! Deux ans plus tard, fort de cette expériences, il poursuit sa formation en solitaire tout en enchaînant de nombreux petits boulots notament d'illustrations pour France3 ou en donnant des cours de dessin dans les centres sociaux. Dessinateur en quête d'un trait toujours plus instinctif, passionné par le jeux d'acteur de ses personnages.Il bénéficie des conseils avisés de Lax devenu son ami et qui scénarise pour lui "Amère Patrie" : une histoire en deux tomes, dont le premier est publié en 2007 dans la collection "aire libre" des éditions Dupuis. Frédéric poursuit actuellement la suite de cette aventure entre ses deux ateliers, chez lui à Lyon et en Haute-Loire, une région chère à son cœur où il peut assouvir son autre passion, l'amour des vieilles pierres.

Sa dernière BD :
La parole du muet de Laurent Galandon et Frédéric Blier chez Bamboo Édition.

Synopsis :
Fin des années 1920. Célestin n'a qu'un rêve en tête : réaliser des films. Fraichement débarqué à Paris, il devient décorateur pour un grand studio, où il rencontre Constance qui lui fait lire une histoire qu'elle a écrite. Enthousiaste, il décide de la porter à l'écran, malgré son inexpérience. Aidé de quelques amis, il va investir la nuit les studios pour réaliser son film !

Jean-Charles Poupard

Sa bio :
Jean-Charles Poupard est un dessinateur et illustrateur, né le 8 décembre 1985. 
En 2007, il obtient sa licence d'Arts Plastiques à l'Université de Rennes, avant de rentrer, un an plus tard, à l'école des Arts supérieurs de Pivaut à Nantes. Il y fait la connaissance de Timothée Montaigne, qui eu une importance notable sur son orientation graphique et narrative en Bande dessinée. En avril 2010, alors qu'il lui restait encore un an à faire pour décrocher son diplôme, Jean-Charles est recommandé par Laurent Miny (illustrateur et enseignant à l'école Pivaut) auprès de Jean-Luc Istin, directeur de collection aux éditions Soleil. Trois mois plus tard, il signe son premier album Jack l'éventreur, sur un scénario de François Debois. L'album sort le 16 mai 2012, alors qu'il travaille déjà depuis plusieurs mois au dessin, à la couleur et co-scénarise le deuxième tome de ce diptyque sur Jack l'éventreur.

Sa dernière BD :
Le chant des Runes de Sylvain Runberg et Jean-Charles Poupard chez Glénat.

Synopsis :
Eva Sundström est inspectrice à la police criminelle de Stockholm. 34 ans, brillante et athlétique, célibataire endurcie née dans la capitale suédoise, Eva ne jure que par son métier dans lequel elle a fait plus que ses preuves. Josef Worg, archéologue de 50 ans, est spécialisé dans la civilisation viking et la mythologie scandinave. Cet homme bourru marqué par les épreuves de la vie vient du nord de la Suède, ces contrées reculées où les esprits et la magie font encore partie du quotidien. Eva et Josef : deux personnages que tout oppose. Et qui vont devoir malgré tout travailler ensemble, lorsqu'une série de meurtres semble impliquer des créatures que l'on croyait appartenir aux légendes.

Christian Maucler

Sa bio :
Christian Maucler est un auteur dessinateur reconnu dans le monde de la BD pour son personnage du Commissaire Raffini avec Rodolphe (Albin Michel, Desinge, Hugo & Cie…), dans le livre Jeunesse (albums illustrés, éditions Magnard, Casterman, Nathan, Rouge et Or…), dans le roman illustré pour la Jeunesse et le livre scolaire (éditions Hachette, Rageot, Nathan, Milan, Lito, Averbode, Mine, Gallimard…), dans la presse Jeunesse (plusieurs titres au sein des éditions Bayard, J’aime lire, Je bouquine, Wapiti, Youpi… et aussi ailleurs, Toboggan, Jeunes Années, Gullivore, Tout l’univers, Spirou, Le journal des enfants…). Ce touche-à-tout de talent couvre avec un bonheur égal plusieurs genres dans les différents secteurs de la bande dessinée et de la Jeunesse . Son travail a été récompensé par plusieurs prix.

Sa dernière BD :
Histoire de la province de Savoie de Michel Amoudry et Christian Maucler chez Éditions du Signe.

Synopsis :
De territoires indépendants à une seule et unique province de Savoie, vous saurez tout de son histoire, de ses origines à la Révolution.


Géraud Bournet

Son site :
http://lutopiquant.fr/

Sa bio :
Géraud est un illustrateur indépendant de formation scientifique (ingénieur en sciences de l’eau). Artiste autodidacte, il travaille principalement pour le secteur culturel et associatif. Il réalise également des illustrations pour la presse, la littérature jeunesse et de nombreux travaux en sérigraphie.
Suite à la catastrophe de Fukushima en mars 2011, la question du nucléaire l’a absorbé. Il est l’auteur de Franckushima, un essai graphique expliquant à travers la catastrophe de Fukushima le risque nucléaire auquel nous sommes exposés en France. « Franckushima me permet de faire le lien entre mes compétences scientifiques et artistiques et de proposer une approche de la thématique du nucléaire documentée, sensible et graphique.
Géraud a fait appel à de nombreux collaborateurs afin de recueillir des témoignages, des textes originaux et des informations qu’il a regroupés dans Franckushima « caisse de résonance sur les catastrophes nucléaires ».

Sa dernière BD :
Franckushima par Géraud Bournet chez Lutopiquant éditions.

Synopsis :
Comment appréhender l'univers de la radioactivité dont le propre est d'être invisible, inodore, sans goût ni saveur ? Cinq ans après le début de la catastrophe de Fukushima, la liquidation du désastre a en grande partie permis sa banalisation et son oubli généralisé. À travers une démarche documentaire et graphique, Franckushima, « caisse de résonance sur les catastrophes nucléaires », propose de revenir sur les enjeux de la catastrophe pour mieux nous préparer à celle qui nous guette en France.