Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit, le festival se trouve du côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2018 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2018", sur la droite, qui est maintenue à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont, sous réserve, 14h30 - 18h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h30 - 17h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue.

mardi 29 janvier 2013

Marc Chalvin








Libido blues
L’un dans l’autre on s’en sort !
Edité par La Musardine
À travers des situations quotidiennes cocasses, embarrassantes et même parfois émouvantes,  une quarantaine de gags sur la vie d’hommes et de femmes face à leur libido, leurs envies et leurs manques. Avec une grande tendresse et le sourire aux lèvres, la plupart des gens se reconnaîtront sans problème à travers ces saynètes humoristiques, gentiment érotiques mais jamais outrancières.







"Louna et sa mère"
T1
Akiléos

En voilà un couple moderne ! 
Louna et sa mère vivent seules ensemble, entre doudous et questions insolubles, écran plasma et nouvel amoureux.
Elevée à la mode 2000, Louna raisonne et "verbalise", comme sa mère.
Sauf qu'à son âge, ça ne rend pas pareil... 
Alors maman, on "gère" ? 
Derrière Louna et sa mère, se cachent les enfants que vous avez fabriqués et les parents que vous êtes devenus... 
Retrouvez-les !

T2
Akiléos

Louna est le centre de son petit monde, à la mode du siècle : un papa solo, présent via internet, un nouvel amoureux de maman, qui squatte l'appartement sans poser ses bagages, des grands-parents mariés, eux, et pour la vie - une arrière-grand-mère à roulettes, et son mutisme parlant sans oublier les copains united colors. Mais c'est surtout Maman que Louna mène gentiment par le bout du nez. Il faut dire que leur couple à elles, du sacré mère-fille !










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire