Informations sur le festival

Informations sur le Festival :

- Il se déroulera à la
Maison de l'Europe situé au Lac des Sapins, coté digue à Cublize (69550) à environ une heure de Lyon,
- L'entrée est gratuite,
- Le parking est gratuit, le festival se trouve du côté digue,
- Il n'y a aucune restriction au niveau des BDs emmenées par les visiteurs,
- Pour les auteurs qui viendront à cette édition 2018 vous pouvez vous fier à la liste "auteurs 2018", sur la droite, qui est maintenue à jour régulièrement,
- Les horaires de dédicaces sont, sous réserve, 14h30 - 18h00 le samedi et 10h00 - 12h00 puis 14h30 - 17h30 le dimanche,
- Une buvette sera tenue.

mardi 8 novembre 2011

Mathieu Reynès




Il naît en région parisienne en 1977, mais passe toute son enfance sur la côte Basque. Après quelques années d’études scientifiques à Bordeaux, il s’oriente vers le dessin animé et l’animation 3D en intégrant le CNBDI d’Angoulême, d’abord en tant qu’étudiant puis comme formateur. Après quelques années, il décide de se consacrer essentiellement à la bande dessinée.
Son premier album, Banana Fight, sort aux éditions Paquet en 2002 avec Frédéric Brrémaud au scénario. Le duo réalise ensuite ensemble 2 tomes de la série Sexy Gun aux éditions Soleil, 3 tomes de Lola Bogota aux éditions Bamboo.
S’en suivent plusieurs séries humoristiques également aux éditions Bamboo, toutes coscénarisées avec Brrémaud : Les Tennismen (dessin de Bertolucci, 1 tome paru), Les Informaticiens (dessin de Toulon; 4 tomes parus), Toutou & Cie (dessiné par Soffritt, 2 tomes parus) et Les Maîtres Nageurs (3 tomes parus) qu'il dessine lui-même. En 2007, Mathieu Reynès se lance dans l’aventure Alter Ego aux côtés de Denis Lapière et Pierre-Paul Renders. Parallèlement, il signe le scénario de La Mémoire de l’Eau avec Valérie Vernay au dessin, album à paraître en 2012 aux éditions Dupuis.

Texte © Dupuis

Dernières BD : série "Alter Ego"

T2 : Fouad

Fouad, infirmier belge, travaille comme bénévole en mission humanitaire au fin fond de la Colombie, lorsqu'il est témoin d'un enlèvement. Cet événement suspect suscite en lui les pires craintes: si la « WW2A », (la « World war to aids »), la richissime fondation humanitaire qui l'emploie, cachait derrière sa campagne d'éradication du Sida un projet bien moins avouable : utiliser à leur insu des populations du tiers monde comme cobayes pour des expérimentations pharmaceutiques...? Fouad pourrait faire celui qui n'a rien vu. Il y aurait sans doute intérêt. Mais, ce n'est pas son genre... d'autant qu'il ressent une profonde sympathie pour Zélie, la jeune femme enlevée...


T4 : Park

Park, un Coréen de 25 ans, se prélasse sous les tropiques dans une luxueuse résidence en compagnie d'autres personnes d'origines très diverses, et dorloté par une équipe de serviteurs et soignants. Il partage notamment d'agréables moments avec deux charmantes jeunes filles très délurées. C'est le paradis. Mais d'étranges hallucinations viennent perturber sa béatitude, comme les souvenirs d'une autre existence. Serait-ce parce qu'il a négligé de boire le délicieux cocktail fruité qu'on sert en abondance aux résidents... ? D'ailleurs, que font-ils tous dans cette résidence ? Est-il possible qu'ils soient en vacances permanentes ? Mais alors, pourquoi ces grilles et ces miradors ?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire